Le métier d’avocat

Le code civil stipule que nul n’est censé ignorer la loi.

Mais les lois, de plus en plus nombreuses et complexes, sont difficilement maîtrisables et ne sont pas aisées à interpréter.

Dans des situations juridiques complexes, il est difficile de se défendre seul, d’où l’intérêt de recourir à un avocat.

Le mot avocat vient du latin advocatus, qui veux dire appelé, convoqué. Il désigne une personne habilitée à assister, représenter son client en justice.

L’avocat représente et défend devant les tribunaux ou les cours d’appel des particuliers, des entreprises ou des collectivités.

L’avocat exerce souvent plusieurs fonctions. Outre le conseil juridique et la défense, l’avocat peut également exercer comme conciliateur ou médiateur en résolution de litiges.

Pour exercer, l’avocat doit être inscrit à un barreau (ensemble des avocats rattachés à un tribunal judiciaire), dans le cas de Maître Philippe Camps, le Barreau de Nice.

Certaines qualités sont indispensables à un avocat notamment :

  • Un esprit de synthèse et d’analyse
  • une capacité de raisonnement logique.
  • Des qualités oratoires et rédactionnelles
  • la rigueur

Bien que les avocats soient indépendants dans l’exercice de leurs fonctions, ils sont régis par des règles déontologiques strictes qu’ils sont tenus de respecter sous peine de sanctions disciplinaires voire de radiation dans les cas les plus graves.

Pour exercer sa profession, l’avocat doit prêter serment devant la cour d’appel.

L’avocat s’engage à respecter les règles de sa profession dans les termes suivants :

« Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ».

L’ensemble des avocats inscrits auprès d’un même tribunal constitue un barreau, organisé sous la forme d’un Ordre des avocats qui appartient à la catégorie des Ordres professionnels.